AN2VTout savoir sur l'AN2VPrestations de conseil ...
A | A

Prestations de conseil

En complément de son activité événementielle, l’association possède une solide expertise lui permettant de proposer des prestations de conseil.

Mis à jour le 27/01/2015 (Réf. 1107)
Conseil en amont des projets : un outil d’aide à la décision
Un grand nombre de collectivités ou d’entreprises publiques ou privées souhaitent aujourd’hui se lancer dans un projet de vidéoprotection, ou faire évoluer un dispositif existant, mais les décideurs ou techniciens concernés disposent rarement de toutes les informations nécessaires pour bien initialiser leur projet. Par ailleurs, les décideurs, parfois hésitants, souhaiteraient avant toute chose en savoir plus sur les avantages et inconvénients stratégiques de cette technologie. Ils ne savent pas vraiment vers qui se tourner pour obtenir des informations objectives et neutres, et l’AN2V a donc choisi de répondre à ce besoin par une prestation de conseil très ciblée.
L’AN2V propose une mission courte d’information permettant de disposer, avant de démarrer le projet, d’un état de l’Art actualisé sur tous les aspects d’un dispositif moderne de vidéoprotection. C’est une synthèse des connaissances recueillies par l’association lors de ses différentes réunions thématiques, et des retours recueillis auprès des utilisateurs.

L’AN2V défend l’idée que la stratégie est déterminante dans un projet. Le responsable qui déploie un système reste le seul décideur du système à mettre en place pour gérer et sécuriser son site.
Il doit définir précisément ses besoins et ses attentes de façon à ce qu’une organisation puisse être mise en place qui permettra le déploiement réussi de technologies adaptées aux besoins, dans le cadre d’un financement bien établi, dans le respect de la réglementation en vigueur, et en prenant en considération toutes les contraintes éthiques soulevées par un tel projet.
L’AN2V possède aujourd’hui de nombreuses références dans des contextes variés.

Précision importante
Le volume important d’adhérents dans le collège des entreprises privées (intégrateurs, constructeurs, installateurs…) apporte d’une part une parfaite connaissance du marché, et d’autre part une stricte neutralité : l’association n’est pas la vitrine de telle ou telle entreprise, de telle ou telle solution. L’association ne commercialise pas de produits et n’a rien d’autre à offrir que l’état de l’Art qu’elle entretient au fil des rencontres qu’elle organise. En outre, plus de 900 collectivités et utilisateurs (villes, bailleurs, transporteurs, ministères...) participent aux travaux et nous font bénéficier de leurs retours d’expérience ; qu’ils soient positifs, comme parfois négatifs ; et c’est peut-être dans ce dernier cas où l’association permet de faire progresser le plus rapidement le dossier de la vidéoprotection !

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !



Un conseil organisé selon 6 axes
Définir une stratégie
De la vidéosurveillance, du contrôle d’accès/intrusion pour quoi faire ? Où ? Avec qui ? Quelle évaluation ? Quels résultats escomptés ? Quels métriques probants à mesurer ? Quelle problématique à enrayer ? Quel risque ? Quelle menace ?...

Définir une organisation
Comment démarrer le projet quels services associer ? Quelle organisation à prévoir pour gérer le système ? Quelles forces d’interception sur le terrain ? Quelle formation ? Quel partenariat externe ? Quelle mutualisation des moyens ? Quels outils de reporting ?  Quelles responsabilités ?

Définir les techniques à employer
Quelles priorités donner au projet ? Quels services associer (DSI ?) ? Quelle organisation à prévoir pour gérer et maintenir le système ? Quels choix technologique : fibre optique ou liens radio ? Analogique ou IP ? Quelle vision de nuit ? Caméras dôme ou fixe ? Résolution standard ou très haute définition ? Vidéoprotection intelligente ou non ?
Cerner le cadre juridique
Quel est ce cadre ? Quelles sont les autorisations à demander ? Comment ? Quel risque ? Quel contrôle dans le temps ? Comment respecter l’évolution des textes ?

Aborder les aspects financiers
Définir les enveloppes de coûts globaux : Quels retours/investissement et quels coûts de fonctionnement ? Quels dispositifs financiers utiliser ? Quelles subventions ? Quelles mutualisations ? Location ? Délégation de Service Public ? Partenariat Public/Privé ?

Prendre en compte l’éthique
Quelles garanties et quelles communications proposées aux citoyens, aux salariés ? Faut-il mettre en place un comité d’Éthique ? Comment l’animer ? Quelle pluralité ? Quelle légitimité ?



Faire le bon choix au bon moment

L’AN2V apporte des réponses objectives à tous ceux qui souhaitent déployer la vidéoprotection. Bien initialiser votre projet suppose de disposer de toutes les connaissances dans les six blocs de réflexion décrits ci-avant, afin de faire les bons choix, au bon moment, et d’être capable de se poser les bonnes questions.

L’AN2V vous apporte sur site toutes les informations objectives et utiles pour bien initialiser votre projet. Nous sommes convaincus que la vidéoprotection ne répond pas à tous les problèmes. C’est un instrument dans une politique globale de sécurité. Notre mission ne vise pas à vous inciter à déployer de la vidéoprotection, mais à vous présenter de façon objective les avantages, inconvénients et conséquences d’un déploiement.

Si au terme de cette démarche de réflexion et de débat, la vidéoprotection apparait comme une solution pertinente, les services de la collectivité ou de l’entreprise concernée seront en mesure d’écrire un cahier des charges permettant de sélectionner le bureau d’étude le plus approprié pour mener à bien le déploiement. Dans ce cas, l’AN2V pourra vous fournir les coordonnées des bureaux d’études techniques membres de l’association qui seront en mesure de répondre à votre consultation dans le cadre d’une AMO.

Cette mission se décompose en trois étapes essentielles :
1. Assistance à l’expression des véritables attentes des collectivités et de leurs partenaires
Nous réaliserons des entretiens auprès de vos services et de vos partenaires pour comprendre le contexte local, connaître les moyens déjà mis en œuvre et prendre connaissances des attentes de chacun.

2. État de l’Art de la vidéoprotection urbaine
Nous vous proposerons un séminaire permettant d’obtenir un état de l’Art sur les 6 blocs d’un projet tels que présentés ci-dessus.

3. Réunion de synthèse en comité restreint
Cette dernière étape permettra de faire une synthèse des éléments recueillis et de favoriser une prise de décision. Elle devra permettre de valider le travail réalisé lors de l’étape 1, de préciser la position de chacun au regard des informations apportées en étape 2 et de définir les conditions d’un éventuel déploiement de vidéosurveillance. Elle permettra aussi de préciser quelles autres mesures de prévention situationnelle ou sociale pourraient également être mises en œuvre, car la vidéoprotection n’est qu’un outil dans une politique locale de sécurité globale.

Rémi Fargette Directeur Général de l'AN2V 06 28 45 04 27 rf@an2v.org